13 septembre 2013

Phoneographie, la photo avec un téléphone



 
Je ne sais pas pour vous,  mais  moi, le seul appareil photo que j'ai toujours dans ma poche et qui tient dans ma poche , c'est celui de mon téléphone.

Et après tout, il n’y a pas que les gros boitiers bien lourds et les superbes objectifs hors de prix dans la vie. On peut se faire plaisir avec beaucoup moins onéreux. 

Il est vrai qu’il y a encore peu de temps, je n’aurais pas imaginé cette démarche. J’utilisais déjà les photos de mon téléphone pour illustrer des documents de travail et la plupart du temps, ces photos ne transitaient par mon ordinateur que pour y être stockées, comme souvenir.

Et puis, j’ai renouvelé ce matériel pour un modèle plus récent (un galaxy note) qui m’a ouvert de nouvelles perspectives. 8mpix et des photos tout à fait convenables pour passer le cap du plein écran et conserver de vrais beaux souvenirs. Bien sûr, si la qualité intrinsèque de la photo commence à être au rendez-vous, il faut quand même oublier d’être créatif. Les réglages proposés rejoignent celui d’un APN. Pas de possibilité de régler la profondeur de champs hormis avec les modes scènes.
Par contre, le googleplay regorge d’applications photo destinées à améliorer ou transformer les photos. Aidée par une ou deux applications gratuites, on se trouve face à une pléthore de traitement pour un résultat au final étonnant (à mon sens en tout cas).
Mon choix s’est porté sur Pixlromatic (Pixlr) et accessoirement aviary pour les retouches courantes.




Les moments creux de la journée ne manquent pas. Longs trajets,  salle d’attente, autant d’heures perdues que le smartphone comble de sa présence.


A partir de photos prises avec le téléphone, je joue avec Pixlr à transformer mes photos. Il ne nécessite aucune connaissance particulière et pas d’apprentissage long et fastidieux.
Il ne reste plus qu’à jouer avec les effets de couleurs , de matière et de texture, d’ajouter un zeste d’imagination, et combiner et superposer tout cela. C’est très ludique et finalement, le seul aspect que je trouve ennuyeux est de devoir enregistrer sa progression pour utiliser le rendu comme base de travail et superposer d’autres effets.
Mon sujet de prédilection s’est porté sur les fleurs. Et si ce n’est plus vraiment de la photo pure et dure (même il vaut mieux soigner son cadrage), je suis impressionnée par les résultats obtenus. Il faut tout de même y passer un peu de temps, une demi-heure ,3/4 d’heure, parfois plus parfois moins. Mais le jeu en vaut la chandelle et je me suis prise à ce jeu là.
Alors je vous propose la photo originale et la photo retraitée avec le téléphone sans aucun autre traitement ou retraitement sur l’ordinateur.


 



 








Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Une toute petite précision: vous pouvez saisir votre nom ou pseudo dans: Nom/Url qui se trouve dans la liste déroulante Commentaires.
Pour retourner à la liste des Messages, cliquez sur Accueil.

Et un gros MERCI !!!!